jeudi 26 janvier 2017

Préconisations nutritionnelles : injonctions ou informations ?


Injonctions ou diffusion d’informations scientifiques ?

 

Certains ont reçu les nouvelles préconisations de l’ANSES en ronchonnant « encore des normes qui vont nous empêcher de profiter… » là où d’autres ont apprécié d’être informés. Les commentaires sont éloquents…

 Selon son positionnement psychique, chacun se saisit différemment des communications.




 Ainsi, de mêmes éléments, certains y voient plus de contraintes et d’autres plus de liberté !

C’est un paradoxe. On ne peut ni l’ignorer ni le négliger.

Pourtant ici ce sont des faits, objectifs, incontestables. Alors, qu’en sera-t-il avec d’autres faits plus subjectifs ? Chacun peut imaginer qu’ils seront interprétés selon d’autres facteurs qu’eux-mêmes…

 
Autre commentaire : comment des experts en nutrition ont pu maintenir certaines assertions alors qu’ils font partie de ces groupes d’expertise ?

EX : vous pourrez retrouver très facilement quelques- uns disant que le sucre n’est pas si terrible…

Quelques conflits d’intérêt encore là-dessous pour expliquer cela ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire