vendredi 29 juin 2018

La fabrique des complexes.

Au cours d'un débat avec la communauté de lecteurs invités le 27 juin par Babelio, à Paris, Daphnée Leportois et moi, nous avons entendu à quel point le roman "La femme qui voit de l'autre côté du miroir" révèle la fabrique des complexes.
Les lectrices insistent sur ce qui est compliqué à vivre dès la puberté.
Lecteurs et lectrices apprécient que nous ayons utilisé ce format de roman pour raconter ce qui se passe dans la tête de Lucie, pour introduire des données très "pro" sans avoir l'air d'y toucher, sans faire de longs discours didactiques qu'ils n'apprécient pas.
Le pari qui est le notre, transmettre des infos sérieuses sur la question de la fabrique des complexes liés à l'apparence physique peut-il être gagné ?
Ces premiers retours, que ce soit en individuel lors de la dédicace à la librairie du Divan le 14/06 ou avec Babelio, peuvent nous inciter à le croire... mais comme on a envie d'y croire, autant se méfier un peu de nous-mêmes ;)
Qu'en dit Amazon ?*
Les commentaires et les prochaines "causeries littéraires" ici et là, lors des dédicaces, des Salons du livre, lors des rencontres diverses et variées sont attendus !

Catherine Grangeard, le 29/06/2018




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire