vendredi 27 septembre 2019

LIRE ! émotions et surpoids

Fierté !
Pascale Senk... p 84 et 85 !
je suis honorée de figurer dans ce livre comme la référence au chapitre : pour mincir, observer ses émotions ... sans les diaboliser !
C'est peu dire que je suis ravie de découvrir dans ce livre que Pascale Senk  renvoie au livre paru en 2012 chez Albin Michel Comprendre l'obésité. une question de personne, un problème de société.
Sous-titre qui montre bien comme il est à la fois question de psychisme personnel et de normes sociales, de fabrication sociale de l'obésité...

Pascale Senk est une spécialiste de la psychologie. Ex rédactrice en chef à Psychologies magazine, elle est aujourd'hui responsable des sujets « psychologie » au Figaro.

surpoids et bien dans peau ? régimes ou pas...


https://www.mariefrance.fr/beaute/grossophobie-ca-suffit-462152.html#item=1


Eyrolles, juin 2018), écrit par la journaliste Daphnée Leportois et la psychanalyste Catherine Grangeard, donne vie à Lucie, une jeune femme avec ...


/.... " Plus léger, le roman « La Femme de l’autre côté du miroir » (éd. Eyrolles, juin 2018), écrit par la journaliste Daphnée Leportois et la psychanalyste Catherine Grangeard, donne vie à Lucie, une jeune femme avec « 30 kg en trop » qui décide de s’offrir une chirurgie bariatrique pour ses 25 ans. Tordant le cou aux diktats du corps parfait, il dénonce les souffrances quotidiennes d’une femme en surpoids et s’interroge sur la pertinence de la chirurgie de l’obésité. Preuve que la lutte contre la grossophobie gagne enfin du terrainle mot a fait son entrée dans le dictionnaire Le Robert 2019. Il était temps, alors que 54 % de Français et 44 % de Françaises sont en surpoids ou obèses***…

hier, jeudi 26/09.... N'hésitez pas à savourer ce livre dès que possible ;)

lundi 2 septembre 2019

Petits cons, les jeunes de 20 ans ? Invisibles, les femmes de 50 ans et plus ?

https://ehpaddecote.wordpress.com/2019/08/31/la-sexualite-et-le-desir-feminin-ne-disparaissent-pas-avec-la-menopause-bien-au-contraire/

Merci à ce blog

Reprise de l'article du Huffingtonpost.





Je remercie sincèrement Ehpaddecote d’avoir choisi de publier cette tribune à laquelle je vais apporter quelques compléments. Car depuis août, depuis le Huff Post, la pièce Ménopause « la comédie qui se joue des règles » est prolongée au Théâtre de la Madeleine.
Et …Yann Moix s’est encore fait remarquer.
La psychanalyste que je suis ne fera aucun commentaire sur la santé psychique de ce Monsieur mais en revanche sur ses propos publics, quelques commentaires s’imposent.
Maintenant ce sont les Jeunes de 20 ans qui peuvent se sentir offusqués. L’excuse d’être « un petit con » à cet âge-là, l’air de rien, comme ça, est-ce une évidence ?
Nous en connaissons pourtant des personnes de 20 ans qui ne le sont pas le moins du monde, des petits cons ! (D’ailleurs cette insulte de sexe féminin est à analyser 😉
Il a un problème avec l’âge ce Monsieur, trop jeunes, trop vieux… Pas qu’avec l’âge me direz-vous ?
Avec les femmes, bien sûr !
Avec les Juifs.
Avec ses amis de vingt ans, les gens d’extrême droite qu’il renie maintenant.
Avec qui demain ?
Aux médias « mainstream » j’ai une proposition à faire, très simple : tendre les micros, diriger les projecteurs vers ces femmes qui méritent la lumière, elles aimeraient ne plus être invisibles. Vers ces jeunes de 20 ans qui ont du talent. Ouvrez vos colonnes à d’autres individus qui ont tant à dire, qui savent aussi écrire. MERCI !
A bientôt ?

vendredi 26 juillet 2019

Etre bien dans son corps, bien avec soi et les autres

Elle  n° 1648, du 26 juillet

La journaliste Soline Delos a fidèlement retranscrit une interview. C'est la page 102 de ce numéro... "On voit la vie en rose !"
Et comme je le disais récemment dans la tribune Sarasvati que vous retrouvez dans ce blog, on est son corps ! Donc, faire la paix avec son corps, c'est faire la paix avec soi (et avec les autres ;)

Bonne lecture du magazine puis des livres mentionnés :) Profitez  bien de l'été pour vous retrouver !

dimanche 21 juillet 2019

La liberté des corps

https://mailchi.mp/8d2c0f68182a/sarasvati-la-lettre-des-femmes-386993?fbclid=IwAR0HLWjOE7q6SFbY6pclqAq4w1m0g3WG4kZ6OOW5vs-fLmhuIbbPd_qcKWE


"Dans l’actualité des débats autour de sujets de vie et de mort, avortement, PMA, GPA, sexualité, euthanasie et d’autres (obésité, TCA,…), voici un partage de quelques réflexions. (...)

Est-ce que mon corps m'appartient ?

Mon corps est à moi !

Suis-je mon corps ?


Et si mon corps ne m’appartient peut-être pas, il est encore moins à vous !




Tribune 21.07.19
Ceci est mon corps.  Vraiment ?

samedi 13 juillet 2019

Servitude volontaire et sites minceur, applis....

Pourquoi les applis qui comptent les calories ... - atlantico.fr

Pourquoi les applis qui comptent les calories peuvent exacerber les troubles de l'alimentation. Publié le 09 juillet 2019. Avec Catherine Grangeard. Nombre d'utilisateurs d'applications visant ...

Régulièrement, le site Atlantico m'interviewe sur des sujets de mes domaines de compétence (c'est mieux ;)
Cette fois, un sujet très en vogue, ces multiples sites et applis qui se substituent aux facultés de jugement .... Est-ce bien raisonnable ? Risques/avantages.... Je vous laisse vous faire votre opinion après lecture.