lundi 1 juin 2015

chirurgie de l'obésité : Post- congrès SOFFCO 2015,


Vous mettez beaucoup de chirurgiens de l’obésité ensemble et … vous saurez qu’il n’y a aucune technique chirurgicale qui fasse l’unanimité.
A Lyon, du 28 au 30 mai 2015, le congrès a réuni 6 à 700 personnes pour des débats non-stop de 8h du matin à 20h, dans 2 salles différentes au Palais des Congrès. Gros truc. Débats très enrichissants. Boulimie d’infos, appétit démesuré des médecins pour exposer, échanger…
Le dernier numéro de la revue Obésité, juin 2015, volume 10, n°2 donne l’aperçu des abstracts, du nombre de conférenciers, … Impressionnant.
Donc même quelques psy ont eu la parole. La preuve, j’y étais, j’ai parlé de la personne et pas d’un organe à opérer. Oui, il y a quelqu'un dans ce corps ! 
Evidemment, la pluridisciplinarité est encore balbutiante, si on est optimiste, on dira que le verre est moitié plein et qu’on va dans le bon sens…
L’ambiance était très sympa, ça c’est indéniable. On a allié l’agréable à l’utile ; pour finir par une soirée rock and roll endiablée, jusqu'au bout de la nuit, animée par le groupe  « Sauve qui peut », composé uniquement de médecins ! Et oui, ça swingue un max à Lyon !

Pour résumer : un bon chirurgien est celui qui propose à ses patients la technique à laquelle il croit, qu’il maîtrise, qui s’entoure d’autres praticiens, qui favorise les groupes de patients… et pas uniquement dans sa salle d’attente, car il aurait un retard tel que les gens finissent par parler entre eux… ça existe, j’en ai rencontré J

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire